Qu’est-ce qu’un bon Citoyen?

 

Je présume que dans tous les pays, le cursus scolaire prévoit que les apprenants puissent être préparés à leur rôle de citoyen. C’est le bien fondé du fameux cours d’éducation Civique. Au nombre des matières dispensées aux élèves figurent des concepts comme le nationalisme, le patriotisme, l’État et le sens du devoir.

En effet, comme cela n’est pas toujours remarquable et remarqué, ce sont parmi les principes fondateurs des sociétés modernes. Les citoyens doivent pouvoir s’en imprégner afin de développer chez eux le sentiment du vivre en commun. C’est ce même sentiment qui préside à la pérennité de la société.

On n’imagine pas un État qui laisserait ses citoyens ignorants de ce genre de chose. Son existence même en serait affecté.
Dès lors sera considéré comme bon citoyen  la personne qui aura assimilé cela en le traduisant par ses actes. A l’opposé le mauvais citoyen est celui qui s’en moquerait.
Cependant beaucoup de ces concepts semblent avoir perdu de leurs vigueurs depuis le milieu du 20è siècle. C’est à cette période que les États ont pris conscience de la nécessité de ne plus se définir uniquement par eux-mêmes. D’où la naissance des organisations supranationales comme l’ONU, l’UE ou encore la défunte OUA.
Bien plus les concepts dont il est question montrent leurs limites face à certains enjeux de l’heure comme la sauvegarde de l’environnement, la prévention des épidémies et l’alimentation.
Tiens, l’alimentation! Intéressons-nous à cet enjeu puisque le blog, où vous vous trouvez, a été créée pour traiter de l’alimentation en générale.
Je ne suis pas coutumier des réalités d’ailleurs, je ne vais donc pas m’y étaler. En revanche je sais que dans ma ville rien n’est fait pour sensibiliser les gens au fait que leur alimentation n’est pas sans conséquence sur l’environnement ou sur le traitement des déchets. Je me rends compte que les déchets sont entassés sans être triés et que la demande du charbon de bois n’a jamais été aussi élevée. C’est à peine si un citoyen lambda est tout à fait conscient du problème.

A mon avis, en ce début du 21è siècle, un bon citoyen est celui qui se rend compte à quel point la survie de son pays passe aussi par la sauvegarde de la planète terre. Ses petits gestes quotidiens comme le fait de s’alimenter ne sont pas dénués de tout lien avec l’avenir du monde. Après tout on n’a pas deux planètes Terre. on n’en a qu’un. Et si l’on en croit les experts elle peut nourrir les 7 milliards d’êtres humains qu’elle abrite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *