Au nom du ventre ( partie 3)

Connaissez-vous le point commun entre un politique Français et son homologue congolais? Tous les deux exploitent un même fond de commerce: »la promesse ». En effet, dans le monde très concurrentiel de la politique, c’est à celui qui promet le plus que revient l’honneur de brandir le trophée des champions.
Un lavement s’impose

sonde rectale-wikipedia.org
sonde rectale-wikipedia.org

Au début des années 90 j’étais un petit garçon poupin, insouciant, qui n’y comprenais rien à la politique. Néanmoins j’étais déjà capable de percevoir le sens du discours d’un tribun. J’ai encore en mémoire une petite phrase distillée par un leader populiste. Laquelle phrase, traduite du Swahili au Français, donne à peu près ceci: » chacun de nous a intérêt à aller faire un lavement. »
On était à la veille de la fin du long règne du vieux léopard ( surnom donné à Mobutu, NDLR.). Le climat politique était incertain. L’économie avait du plomb dans l’aile car les bailleurs de fond ne venaient plus. La crise alimentaire avait conduit les gens à se rabattre sur les aliments pour bétail.
C’est sans doute pour cette dernière raison qu’un lavement s’imposait à chacun de nous, d’après l’auteur de la petite phrase. Car l’heure était venu de faire bonne chère.
Évidemment le discours avait séduit des milliers de désespérés. On avait de fait inauguré une nouvelle façon de faire la politique à Lubumbashi et sa région: un populisme orienté vers la satisfaction du ventre.
Je puis vous assurer que les lushois se sont pliés à l’exercice mais n’ont jamais fait bonne chère. C’est dire si leur déception n’en a été que trop grande.
Ce que font les politiques d’aujourd’hui

Armoiries de la ville de Lubumbashi
Armoiries de la ville de Lubumbashi

Depuis, cette doctrine politique a fait école. Aujourd’hui nombre de leaders lushois se réclament de pères de cette école. Ils usent des mêmes discours démagogiques pour attirer les foules.
Du poids politique leur faisant néanmoins défaut ils doivent allier démagogie et clientélisme. D’où les distributions de sacs de farine et de poulets en pleine campagne électorale. On a même eu à voir des scènes rocambolesques de distribution de bonbons et de billets de banque au passage d’un cortège. Demandez-vous comment la dizaine de députés de Lubumbashi a acquis le droit d’aller siéger à l’assemblée nationale à Kinshasa( un bazar de parlé-menteurs d’après l’auteur du blog Lokolesound). Enfin…je ne veux pas les accuser de fraude électorale et de corruption, ces chers honorables parlementaires…
Par conséquent

pixabay.com
pixabay.com

Un leader politique Lushois vit forcement au rythme du ventre… Pas son propre, voyons!
Pour avoir du capital politique il doit sans cesse promettre du mieux pour le ventre d’un autre individus. Voilà en quoi consiste son fond de commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *