Nous sommes ce que valent nos déchets

Je pense à ce jour merveilleux. Ce jour où nous serons capable de trier nos déchets et de les convoyer vers des lieux appropriés.
Dans ma ville, le traitement des déchets laisse à désirer. Pour un citoyen lambda les déchets valent seulement le temps de les jeter quelque part dans la rue. Ce, en attendant que les eaux de pluie viennent les emporter. Dans sa poubelle on y trouve de tout: déchets ménagers, pièces de téléphones défectueuses, piles électriques, bouteilles plastiques et sacs plastiques.
Ceux qui ont un peu conscience du problème louent les services des marginaux. À charge de ces derniers de convoyer le paquet vers une décharge à ciel ouvert où des tonnes de déchets s’amoncèlent.

radiookapi.net
radiookapi.net

Du côté des pouvoirs publics ce n’est guère mieux. Malgré les efforts fournis, la marie de la ville a encore du pain sur la planche. Pour le moment on a l’impression que le traitement des déchets se limite à des actions coup-de-poing et à des slogans du genre: « Butchafu ni buloji » ( Ce qui veut dire « la crasse et la sorcellerie vont de paire) ». Tout cela est tellement politisé que des services d’assainissement sont crées de toutes pièces et disparaissent dès que leur initiateur est déchu de ses fonctions.
Il va falloir mettre de l’ordre dans tout cela et surtout responsabiliser les ménages. J’estime que la consommation des ménages est la principale source de pollution à Lubumbashi après les activités minières. Ici nous n’avons ni industrie chimique digne de ce nom ni centrale nucléaire. Donc, un peu de volonté politique peut faire évoluer les choses dans le bon sens.
Prenons donc conscience! Tous ces déchets qui flottent dans les canalisations et qui vont se déposer au fond des rivières finissent par retomber dans nos assiettes. C’est d’autant plus évident que nombre des maraîchers ont leurs jardins aux bords des rivières.
Nous sommes ce que valent nos déchets parce que une société qui négligent ses déchets finit par devenir elle-même un déchet. Une société qui traite bien ses déchets préserve sa qualité de vie.
Il s’avère urgent de changer notre idée du déchet. Un déchet n’est pas une chose sans valeur dont on doit se débarrasser vite et n’importe comment. C’est une source de nutriments pour nos sols et c’est une source d’emplois.
À méditer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.