Autant pour moi

Je me disais que l’Europe était le continent qui aura réussi le premier à faire de la paix un acquis.
Je me disais que le Prix Nobel de la Paix 2012 était en réalité décerné à l’Europe tout entière de Reykjavík à Vladivostok.
Je me disais que les  guerres des Balkans avaient été le dernier épisode d’une très longue série des barbaries ayant endeuillé le vieux continent plusieurs millénaires durant.
Autant pour moi.
Monsieur Poutine avait, semble-t-il, une raison de croire que tous les comptes n’avaient pas été réglés au lendemain de la chute du Mur de Berlin.

J’imagine le maître du Kremlin en train d’y penser en se rasant : « Si Bush a envahi l’Irak unilatéralement, je pourrais faire autant de la Géorgie et de l’Ukraine ».
Pauvre Ukraine. Je me souviens de ces propos de Barack Obama : « l’Ukraine n’a pas à choisir entre la Russie et l’Occident ».
Si l’Ukraine n’avait pas à choisir entre les deux extrêmes, il lui restait un troisième choix. Un choix d’autant plus improbable que les uns et les autres n’ont jamais été disposés à faire des concessions. Ce troisième choix consiste, d’une part, à ménager les sensibilités de ceux qui sont de cœur avec la mère Russie et d’autre part, à poser un pied dans l’Union européenne. Autant dire que c’est un exercice d’équilibriste difficile, voire impossible à réaliser.
Alors que le fameux accord de Minsk 2 commence à peine à produire ses effets, on croise les doigts. Personne n’a intérêt à voir une Europe à feu et à sang au moment où ça tire encore en Afrique et au Moyen-Orient.

6 commentaires sur “Autant pour moi

  1. Contrairement à toi, je pense que c’est l’Europe l’agresseur dans cette histoire. Ils ont fait sauté Yanoukovitch et mit ce ignoble sanguinaire de Porochenko à la place, tout ça pour avoir une frontière directe avec la Russie et essayer de lui couper son accès à la mer via la Crimée. Mais Poutine ne laissera jamais faire, comme il ne laisse pas faire d’ailleurs.

      1. Dans les me(r)dias en France, on parle de 5 000 (+/-)morts, en Allemagne 15 000 morts à Kiev certains opposants parlent de 30 000 morts dans le Dombass 50 000 morts… Par contre, tout le monde s’accorde a dire que les victimes sont majoritairement des civils.

  2. De la même façon que les atlantistes ont mis à feu et à sang la Libye, ils mettent à feu et à sang l’Ukraine. Je ne vois pas pourquoi on devrait croire Obama sur ce coup. Pauvre Ukraine d’ailleurs, prise entre le marteau et l’enclume. (Et pour ceux qui croient que les mentalités ont changé depuis la fin de la dernière guerre mondiale, c’est un doux rêve. Les choses n’ont pas du changé, les loups ont juste changé leur façon de chasser les agneaux, c’est tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *