Êtes-vous Robert Ménard ?

Est-ce vous le fondateur d’une célèbre organisation de défense de la liberté de la presse ? Êtes-vous bel et bien le militant qui, un jour de l’an 2008, tenta de perturber les cérémonies de l’allumage de la flamme olympique ?
Soit vous êtes un usurpateur d’identité soit vous êtes un homme qui ne croit plus aux idéaux pour lesquels il s’est battu. En tout cas je ne vous reconnais plus.
– Ciel! me suis-je exclamé alors que j’apprenais votre élection à la mairie de Béziers grâce au soutien du Front national.

Il faut dire que j’ai toujours eu une grande estime pour vous. Tant des journalistes arbitrairement détenus de par le monde ont pu bénéficier d’une levée d’écrou avec le soutien de Reporter sans frontières dont vous avait été secrétaire général.

Comment ne pas revenir sur le parcours chaotique de la flamme olympique en 2008 ? Faute de pouvoir obliger le CIO à retirer l’organisation des jeux à la Chine, les défenseurs des droits de l’homme avaient tenu à faire échec au traditionnel passage de la torche dans les rues des grandes villes. On a encore en mémoire l’image de ces Londoniens qui avaient tenté de l’éteindre au moyen d’un extincteur.

Il est évident que vous étiez l’un des meneurs de ces différentes actions coup-de-poing faites en solidarité avec le peuple tibétain.

Enfin, vous avez le droit d’entrer en politique et de remporter une élection grâce à un coup de pouce de l’extrême droite. Ne dit-on pas que la fin justifie les moyens ?

Mais nul ne saurait rester indifférent du moment où vous vous lancez dans une surenchère extrémiste pour contenter vos soutiens du Front national. Votre dernière initiative d’effectuer un pseudo recensement des élèves musulmans fréquentant les écoles publiques de votre ville en a horrifié plus d’un. Ici n’est pas le lieu de faire la revue de toutes les réactions des politiques au lendemain de votre passage dans l’émission « Mots croisés ». Je note quand même qu’aucun élu du parlement ne vous a soutenu.

C’est dire si vous avez tort de fichier un élève parce qu’il s’appelle Mohamed ou Abdelkarim. On n’est pas musulman parce qu’on porte un prénom musulman. On l’est parce qu’on croit en un Dieu unique qui est Allah.

Inutile de vous rappeler qu’au Moyen-Orient il existe une communauté chrétienne dont la présence est antérieure à la christianisation de l’Europe. De même l’Europe est une terre d’islam dans la mesure où certains pays des Balkans notamment sont au ¾ peuplés de musulmans.

En conséquence je joins ma voix à celle de Manuel Valls pour dire : « Honte au maire de Béziers ».

4 commentaires sur “Êtes-vous Robert Ménard ?

  1. Ah ce cher Ménard, sous cette tête de petit benêt un peu con se cache bien est pion néo-conservateur, chargé d’importer le choc de civilisations en France.
    Ces méthodes nous rappellent des temps bien agréables, il faut le dire,C’est charmant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *