Donald Trump

Donald trompe

credit photo: nwherald.com

Voici donc « Oncle Donald » lancé comme une balle de football dans la course à la Maison Blanche. Avec un peu de chance, il pourrait devenir « l’homme le plus fort du monde » – on peut toujours discuter de ce concept. Que fait l’homme le plus fort du monde tandis que le Moyen-Orient est à feu et à sang ? Pourquoi n’est-il pas capable de nous débarrasser de chefs d’Etat voyous tels que Robert Mugabe et Yaya Djammey ?

Je disais donc que la personne qu’on appelle Donald Trump alias « Monsieur Trompe » est à une marche du bureau ovale, la résidence des présidents américains. Je veux bien croire ces chers devins des temps modernes (les instituts des sondages, pour ne pas les nommer) quand ils prédisent sa défaite face à Hillary Clinton (improprement qualifiée de dame de fer par quelques médias en perte d’influence). Ils étaient toujours aussi sceptiques quand le milliardaire lançait sa campagne pour l’investiture républicaine. Que de conclusions faites sur base des calculs de probabilité : « le phénomène Trump est un tube d’été », « il est trop borné pour attirer le suffrage de la majorité des sympathisants du parti conservateur »… bref, des déclarations en veux-tu en voilà.

Capture d'ecran
capture d’écran Facebook

Quoi qu’il arrive au mois de novembre prochain, son investiture restera dans les annales de l’histoire politique des Etats-Unis (au même titre que l’investiture de Barack Obama par le parti démocrate), comme un pied de nez à l’establishment d’un parti qu’aurait voulu s’accaparer la dynastie des Bush.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter bonne chance au candidat républicain. Car je ne suis pas de ceux qui poussent la mauvaise foi jusqu’à souhaiter publiquement la défaite d’une personne qui a remporté haut la main une série d’élections démocratiques et transparentes. Au moins on ne l’accuserait pas d’avoir bourré des urnes et mis en place une commission électorale toute acquise à lui (ce sont les chefs d’Etat de l’Union africaine qui vont être contents de cette dernière remarque).

J’ai cependant quelques réserves par rapport à la capacité du candidat à assumer  ses dires. Oui Donald trompe car il prétend mettre fin à l’immigration vers les Etats-Unis alors que ce pays s’est bâti sur base de l’immigration. Oui Donald trompe car il veut faire croire qu’il n’a pas besoin des voix des minorités raciales sachant que depuis quelques années on ne peut remporter la présidentielle américaine sans les voix de ces minorités. Oui Donald trompe car il argue qu’on peut résoudre le problème de sécurité au sein de la société américaine sans régler la question de la détention d’armes de tous calibres par des millions d’individus.

Comme pour paraphraser madame Clinton, je dirais : « l’Amérique mérite mieux que ça ».

14 commentaires sur “Donald trompe

  1. Intéressant!!! Malgré tous ses défauts -et il en a de singuliers- je suis content qu’il est réussi à mettre hors de course ces soi-disant Républicains de sang.
    Mais ma prière c’est que l’iconoclaste Trump s’arrête là car un homme pareil à la Maison Blanche, c’est tout simplement… inimaginable!!!

  2. Intéressant!!! Malgré tous ses défauts -et il en a de singuliers- je suis content qu’il ait réussi à mettre hors de course ces soi-disant Républicains de sang.
    Mais ma prière c’est que l’iconoclaste Trump s’arrête là car un homme pareil à la Maison Blanche, c’est tout simplement… inimaginable!!!

  3. Mais écoutes Guy, il fait là comme tous les politiciens voyons. Tu connais des promesses politiques qui ont réellement été implimentées? Quand on veut être élu hein il faut tromper si on le peut, pire si on s’appelle Trump

  4. Bravo Donald! Les démocrates sont ceux là même qui soutiennent la dictature en Afrique surtout le tutsti Obama. N’en déplaise à ceux qui ne comprennent pas anglais, ton nom n’est pas tromper mais atout

  5. Beaucoup de personnes disent du mal de ce M. Moi je reste optimiste, je serai heureux de voire Trump à la maison blanche.
    En effet nous avons supporté les democrates (obama), jubilé lors de son election. Qu’avons nous bénéficié? L’assinat de Kadafi? le virus ebola? les bombadements en libye? Ou la montée en puissance de boko haram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *